Nous vous invitons à prendre connaisance des informations suivantes :

Conseil général


- Personnes âgées :
Le Conseil général a pour mission de coordonner l’ensemble des actions conduites en faveur des personnes âgées au niveau départemental. A ce titre, il est donc compétent pour tout ce qui relève des conditions globales de vie de nos ainés. L’ambition du Conseil général est d’offrir à chacun un véritable choix de vie que ce soit à son domicile ou en établissement. Pour cela, il verse à toute personne âgée qui se trouve en situation de dépendance une allocation personnalisée à l 'autonomie. Cette allocation (APA) permet de financer toute une série de mesures destinées à améliorer la vie quotidienne : portage des repas, aides à domicile, participation aux travaux d’adaptation de l’habitation….

- Personnes handicapées :
Depuis la loi de 2005, le Conseil général est devenu un acteur essentiel de la politique en faveur des personnes handicapées. Il met en œuvre différentes mesures qui permettent à chacun de choisir son projet de vie, à domicile comme en établissement.

Le versement par le Conseil général d'aides permet le financement de prestations de portage de repas, des prestations d’aide ménagère, de services d’accompagnement à la vie sociale qui permettent de rompre l’isolement et de faciliter les démarches administratives.

La Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) constitue un lieu unique d’accueil, d’information et d’accompagnement.

Le centre communal d’action sociale (CCAS) ou la mairie

La mission générale du Pôle Insertion Sociale est l'accueil, l'information, l'orientation et l'accompagnement social des personnes en vue de promouvoir leur autonomie dans la vie sociale. Il se décline en quatre grandes missions, animées par une équipe de travailleurs sociaux et d'agents administratifs et techniques.

Le centre local d’information et de coordination (CLIC)

Le CLIC peut être consulté pour toute question touchant aux conditions de vie des personnes âgées. Service public gratuit créé par la Ville de Pau, le CLIC partage son activité entre l'aide individuelle aux retraités et sa mission de coordination en direction des professionnels. Le CLIC soutient la mobilisation des acteurs médicaux et médico-sociaux locaux en direction des aidants familiaux par :
- l'organisation conjointe avec des aidants familiaux de manifestations phares permettant d'identifier les services et professionnels qui proposent de l'aide. Se référer au livret des aidants familiaux accompagnant des personnes âgées.
- la mise en place de groupe de soutien permettant de se rencontrer, d'exprimer les besoins et les difficultés et de bénéficier de soutien.

Le point info famille

Créés en avril 2003, les point Info famille ont vocation à favoriser l’accès de toutes les familles à l’information et à simplifier leurs démarches quotidiennes en leur proposant des points d’information accessibles, susceptibles de les orienter rapidement et efficacement vers les structures adéquates.

Maison départementale des personnes handicapées (MDPH)

La MDPH a pour mission de faciliter les démarches des personnes handicapées et de leur famille, en leur offrant un espace d’accueil et d’écoute, un accès unique aux droits et prestations qui leur sont réservés et un appui pour la formation, l’emploi ou l’orientation vers les établissements et services médico-sociaux.

Le chèque emploi-service universel

Ticket CESU, Chèque Emploi Service Universel préfinancé est un titre spécial de paiement destiné à régler les services à la personne, qui peut être financé en partie ou totalement par :

• L'entreprise, et/ou le comité d’entreprise au bénéfice des salariés,
• La collectivité au bénéfice des agents dans le cadre de sa politique RH, ou pour aider les publics fragilisés dans le cadre de sa politique d’aides sociales.
• Les organismes sociaux au bénéfice de leurs bénéficiaires

Ticket CESU ouvre les portes d’une multitude de services pour faciliter le quotidien : pour la famille, à la maison et à tout moment. Avec vos Ticket CESU, vous pouvez régler :

• Un salarié à domicile que vous employez vous-même,
• Un prestataire (entreprise ou association) dont vous êtes le client,
• Une structure agréée (crèches ...)

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) à domicile

L’Allocation personnalisée d’autonomie attribuée dans le cadre du maintien à domicile repose sur l’élaboration d’un plan d’aide prenant en compte tous les aspects de la situation de la personne âgée. Le montant maximum du plan d’aide varie selon le degré de perte d’autonomie (groupe GIR 1 à 4). Le montant de l’APA est égal au montant du plan d’aide effectivement utilisé par le bénéficiaire, diminué d’une participation éventuelle (ticket modérateur) laissée à sa charge et calculée en fonction de ses ressources.

Prestation de compensation du handicap (PCH)

La prestation de compensation du handicap (PCH) est une aide personnalisée destinée à financer les besoins liés à la perte d'autonomie des personnes handicapées. Cette prestation couvre les aides humaines, aides matérielles (aménagement du logement et du véhicule) aides animalières. Il est possible de bénéficier de la PCH à domicile ou en établissement.

L’Allocation aux adultes handicapés

L’allocation aux adultes handicapés (AAH) est une allocation de solidarité destinée à assurer aux personnes handicapées un minimum de ressources. Financée par l’État, versée par les CAF ou les caisses de Mutualité Sociale Agricole , elle est accordée sur décision de la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).

Allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH)

L'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH) est destinée à soutenir les personnes qui assurent la charge d'un enfant en situation de handicap. L'AEEH n'est pas soumise à condition de ressources. Si le handicap nécessite des dépenses coûteuses ou le recours à une tierce personne, un complément d'allocation peut être accordé.

Le Congé de solidarité familiale

Le salarié peut demander un congé pour assister l’un de ses proches souffrant d’une pathologie mettant en jeu le pronostic vital ou qui se trouve en phase avancée ou terminale d’une affection grave et incurable, quelle qu’en soit la cause. Le congé de solidarité familiale est d’une durée maximale de 3 mois, renouvelable une fois. Avec l’accord de l’employeur, ce congé peut être transformé en période à temps partiel.

Le Congé de soutien familial

Ce congé s’adresse aux salariés, justifiant d’une certaine ancienneté dans l’entreprise, qui souhaitent suspendre leur contrat de travail pour s’occuper d’un proche présentant un handicap ou une perte d’autonomie d’une particulière gravité. Dès lors que les conditions sont remplies, ce congé, non rémunéré, est de droit pour le salarié qui en fait la demande. Le congé de soutien familial est d’une durée de trois mois. Il peut être renouvelé. Il ne peut excéder la durée d’un an pour l’ensemble de la carrière.

Congé de présence parentale

Le congé de présence parentale permet de bénéficier d'une réserve de jours de congé utilisée par le salarié pour s'occuper d'un enfant à charge atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un accident d'une particulière gravité rendant indispensables une présence soutenue et des soins contraignants.
Le congé est attribué pour une période maximale de 310 jours ouvrés par enfant et par maladie, accident ou handicap.

Le salarié utilise cette réserve de 310 jours en fonction de ses besoins, espacés sur une période initiale définie dans le certificat médical, et dans la limite maximale de 3 ans. Cette durée initiale fait l'objet d'un nouvel examen tous les 6 mois.

Le congé peut être pris en une ou plusieurs fois, mais aucun de ces jours ne peut être fractionné (le salarié ne peut pas, par exemple, prendre le congé par demi-journée).

L’allocation d’accompagnement d’une personne en fin de vie

L’allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie est versée aux personnes qui accompagnent à domicile une personne en phase avancée ou terminale d’une affection grave et incurable, quelle qu’en soit la cause. Le nombre maximal d’allocations journalières susceptibles d’être versées est fixé à 21 ou 42 lorsque le demandeur réduit son activité professionnelle.

Les services à la personne

Les services à la personne sont des activités qui contribuent à simplifier la vie quotidienne. Ils peuvent aider :

- à assurer un équilibre entre vie de famille et vie professionnelle ;
- à déléguer certaines tâches récurrentes du quotidien ;
- à accompagner proches, enfants en bas âge et personnes âgées ou handicapées.

Mandat de protection future

Le mandat de protection future permet à une personne (mandant) de désigner à l'avance la ou les personnes (mandataires) qu'elle souhaite voir être chargées de veiller sur sa personne et/ou sur tout ou partie de son patrimoine, pour le jour où elle ne serait plus en état, physique ou mental, de le faire seule. Le mandat peut aussi être établi pour autrui par les parents souhaitant organiser à l'avance la défense des intérêts de leur enfant soufrant de maladie ou de handicap.